Catherine McKenna annonce son retrait de la vie politique

La ministre Catherine McKenna avait été élue une première fois aux élections fédérales de 2015.
Photo: Sean Kilpatrick La Presse canadienne La ministre Catherine McKenna avait été élue une première fois aux élections fédérales de 2015.

La ministre de l’Infrastructure, Catherine McKenna, a décidé de ne pas se porter candidate à sa propre réélection à l’occasion du prochain scrutin fédéral, a appris La Presse canadienne.

Sa décision inattendue de laisser la circonscription d’Ottawa-Centre pourrait ouvrir une porte à l’ancien gouverneur de la Banque du Canada Mark Carney, si celui-ci choisit de se présenter dans les rangs libéraux.

Il ne s’est pas engagé à le faire, mais il avait promis, lors du congrès virtuel du Parti libéral du Canada, de faire tout ce qu’il peut pour appuyer la formation.

Elle doit annoncer lundi sa décision au cours d’une conférence de presse, mais La Presse canadienne a obtenu en avance une copie de son allocution.

Mme McKenna dit s’être promis deux choses en se lançant sur la scène politique fédérale : toujours se battre pour ce en quoi elle croit et partir lorsqu’elle aura accompli tout ce qu’elle souhaitait faire.

La ministre dit vouloir passer plus de temps avec ses trois enfants. Elle compte aussi se consacrer à la lutte contre les changements climatiques.

Elle a informé le premier ministre Justin Trudeau de sa décision dimanche. Elle lui a proposé de continuer à occuper le poste de ministre de l’Infrastructure jusqu’au déclenchement des élections.

Aucun parti ne dit vouloir se rendre aux urnes pendant la pandémie, mais tous se préparent fébrilement en vue du prochain scrutin. M. Trudeau semble de plus en plus préparer le terrain pour mettre un terme à son gouvernement minoritaire au courant de l’été.

À (re)lire

La chronique de Konrad Yakabuski : «Les élections de la dernière chance»

Âgée de 49 ans, Mme McKenna avait été élue une première fois aux élections fédérales de 2015 en ravissant le siège au NPD. Elle avait quadruplé sa majorité aux élections de 2019.

À titre de ministre de l’Environnement, elle avait supervisé l’entrée en vigueur de la taxe carbone imposée par le gouvernement de Justin Trudeau.

Après la victoire libérale de 2019, le premier ministre l’a mutée aux Infrastructures, lui confiant la responsabilité de financer des projets verts afin de permettre au pays d’atteindre ses objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Mme McKenna compte profiter de sa tribune de lundi pour encourager les jeunes femmes à se lancer en politique, leur disant de ne pas avoir peur et qu’elle sera toujours là pour les encourager.

Elle leur recommandera d’entrer en politique pour faire quelque chose, et non pour être quelqu’un. Selon elle, plusieurs raisons peuvent pousser à ne pas aimer cette aventure, mais c’est en politique que l’on peut faire une plus grande différence pour les gens.



À voir en vidéo