Demande d'extradition de Vito Rizzuto - Trop tard, affirme un expert américain

Un réputé criminaliste américain est venu affirmer à Montréal devant la Cour d'appel qu'il est trop tard pour extrader Vito Rizzuto aux États-Unis afin qu'il subisse un procès.

L'avocat Alan Dershowitz, qui a notamment représenté O. J. Simpson et Mike Tyson, témoignait à titre d'expert à l'enquête sur remise en liberté du présumé patron de la mafia montréalaise.

Vito Rizzuto, 58 ans, est menacé d'extradition vers les États-Unis, où il est accusé de gangstérisme relativement aux meurtres, en 1981, de trois mafiosi.

Cause rejetée

M. Dershowitz, qui enseigne le droit à l'université Harvard, croit que la cause serait rejetée, car depuis 1986, la période de prescription de cinq ans — durant laquelle des accusations peuvent être portées — est échue. Le juriste américain, qui témoignait pour la défense, est un ami du ministre canadien de la Justice, Irwin Cotler, qui doit décider de l'extradition de Vito Rizzuto en octobre. M. Dershowitz a toutefois assuré le juge François Doyon que cette relation n'aurait aucun impact sur la décision.

Cette semaine, le juge Doyon rendra pour sa part une décision sur la remise en liberté de l'accusé. La Couronne fédérale affirme que Vito Rizzuto doit demeurer derrière les barreaux tant que le ministre n'aura pas statué sur son cas.