Rencontre avec le premier ministre Martin - Jeb Bush croit que les pharmacies sur Internet sont néfastes

Ottawa — Alors que certains États américains se montrent favorables aux pharmacies canadiennes sur Internet qui vendent des médicaments moins cher, le gouverneur de la Floride Jeb Bush affirme qu'elles nuisent à la santé de ses administrés.

Plus tôt hier, M. Bush avait rencontré le premier ministre canadien, Paul Martin, ainsi que des représentants de l'industrie pharmaceutique du Québec. Il a déjà été très critique envers le secteur des pharmacies canadiennes sur Internet.

Même si le frère du président des États-Unis, George W. Bush, est ouvert à la perspective d'une offre de médicaments moins chers en Floride, il n'est pas convaincu que les acheter sur Internet — sans avis médical — est la meilleure façon de procéder.

«J'aimerais qu'il y ait un protocole établi pour assurer un niveau élevé de qualité [des médicaments], a dit M. Bush. Si tel était le cas, qui pourrait être contre un accès à des médicaments moins chers?»

Chercher une autre façon

Le mois dernier, le gouverneur a ordonné à plusieurs entreprises de la Floride d'arrêter de vendre des médicaments provenant du Canada, au moins jusqu'à ce que la US Food and Drug Administration détermine les conditions de ce commerce transfrontalier.

À cette occasion, M. Bush avait alors laissé entendre qu'il souhaitait trouver une autre façon de donner accès à des médicaments moins chers dans son État.

«Les pharmacies Internet ne seraient pas le moyen utilisé pour y parvenir, a-t-il dit. Nous avons un nombre considérable de surdoses subies par des gens qui prennent des médicaments légaux de la mauvaise façon, car ils les ont obtenus de la mauvaise façon.»

L'Association canadienne des pharmacies internationales s'est opposée aux allégations de M. Bush. «C'est une accusation très importante lorsque vous ne disposez pas de chiffres sur lesquels vous appuyer, a dit David MacKay, directeur de l'Association. Nous n'avons eu aucun rapport d'incident subi par des Américains qui auraient obtenu leurs médicaments par la poste.»

Deux États bougent

Plus tôt cette année, le Wisconsin et le Minnesota sont devenus les premiers États américains à aider leurs résidants à réduire leurs dépenses lorsqu'ils achètent des médicaments — essentiellement en leur laissant commander des médicaments à des pharmacies canadiennes sur Internet.

Au cours des derniers mois, le débat s'est intensifié à ce sujet aux États-Unis.

Cette semaine, la Californie a envoyé une délégation au Canada afin d'enquêter sur les pharmacies sur Internet.