Le Canada se dit «préoccupé» par les affrontements à Jérusalem

Le ministre canadien des Affaires étrangères, Marc Garneau, a déclaré que le Canada suivait de près la situation à Jérusalem.
Photo: Adrian Wyld La Presse canadienne Le ministre canadien des Affaires étrangères, Marc Garneau, a déclaré que le Canada suivait de près la situation à Jérusalem.

Le Canada se dit « préoccupé » par les affrontements se déroulant à Jérusalem.

Au lendemain des violents heurts ayant fait plus de 200 blessés, selon le Croissant Rouge, de nouveaux affrontements ont opposé samedi les forces de l’ordre israéliennes à des manifestants palestiniens à l’extérieur de la vieille ville de Jérusalem. Plus tôt, des policiers avaient empêché des autocars remplis de pèlerins musulmans de se rendre sur l’esplanade des Mosquées.

Le ministre canadien des Affaires étrangères, Marc Garneau, a déclaré que le Canada suivait de près la situation à Jérusalem. « Nous plaidons pour une désescalade immédiate des tensions et exhortons toutes les parties à éviter toute action unilatérale », a-t-il dit, par voie de communiqué.

Il a réitéré l’appui du Canada à « une paix juste, complète et durable au Moyen-Orient, qui comprend la création d’un État palestinien vivant côte à côte en paix et en sécurité avec Israël. »

Prenant bien soin de souligner que le Canada est un « ami proche et allié » d’Israël, M. Garneau a aussi exprimé la préoccupation du Canada envers « les récentes décisions [du gouvernement israélien] sur les colonies, ainsi que les démolitions et les expulsions, y compris à Sheikh Jarrah [dans Jérusalem-Est]. »

« Ces mesures auraient un impact négatif sur les moyens de subsistance et compromettraient les perspectives d’une solution à deux États fondée sur un respect mutuel des droits de la personne ainsi qu’un respect du droit international par toutes les parties », a ajouté le ministre.

À voir en vidéo