Afghanistan: le Canada fournira des entraîneurs militaires

Kaboul — Le ministre de la Défense, Bill Graham, doit signer la semaine prochaine un accord en vertu duquel le Canada fournira des entraîneurs militaires à l'Afghanistan jusqu'en 2008. Il s'agira de la première mission à long terme de l'armée canadienne en Afghanistan.

L'entente, qui implique l'armée américaine en plus du gouvernement afghan, permettra aussi à des conseillers canadiens d'accompagner au front des troupes de l'armée nationale afghane — 16 soldats canadiens devraient se déployer dans le nord du pays d'ici la mi-août.

Le Canada redéfinira complètement son mandat pour effectuer ce travail, a déclaré le colonel Alain Tremblay, commandant du contingent de 2000 militaires canadiens dans la capitale afghane.

Selon le militaire, la formation d'une armée nationale et la nécessité de rompre avec 1400 ans de domination d'une culture de seigneurs de guerre constituent probablement l'élément essentiel de la reconstruction du pays. «Aucun gouvernement central ne pourrait survivre dans un tel environnement en l'absence d'institutions appropriées — le système judiciaire, l'armée», a-t-il dit.

Contribution ad hoc

Jusqu'à maintenant, le rôle du Canada dans le programme de formation militaire, dirigé par les États-Unis, s'était limité à une contribution ad hoc, basée sur les engagements relativement à court terme pris par Ottawa vis-à-vis de la Force internationale d'assistance à la sécurité de l'OTAN en

Afghanistan.

Mais le nouveau programme, qui vise à former les 70 000 premiers militaires de l'armée nationale afghane, est indépendant de l'OTAN et de la participation canadienne aux forces alliées. Ce sera la deuxième fois seulement que le Canada s'implique dans la formation à grande échelle d'une armée à l'étranger, après la Sierra Leone.