Ministre des Affaires indiennes - Scott reçoit la liste d'épicerie des autochtones

Charlottetown — Les dirigeants autochtones du pays ont remis une longue liste de requêtes au nouveau ministre fédéral des Affaires indiennes, Andy Scott, lui réclamant en tout premier lieu un siège à la conférence des premiers ministres canadiens sur la santé, en septembre.

Désigné cette semaine ministre des Affaires indiennes et du Nord canadien et interlocuteur fédéral auprès des Métis et des Indiens non inscrits, M. Scott a assisté à Charlottetown, hier, à la rencontre annuelle de l'Assemblée des Premières Nations. Il s'y est fait dire que le statu quo n'était plus acceptable sur plusieurs des réserves canadiennes, frappées par la pauvreté et les problèmes sociaux.

Immense tâche

Le chef national de l'Assemblée des Premières Nations, Phil Fontaine, a souhaité au ministre la bienvenue à la rencontre de Charlottetown, mais il lui a fait savoir en des termes clairs qu'une tâche immense l'attendait afin de régler les problèmes affectant le système en place. «Il existe parmi notre communauté un consensus voulant que le statu quo ne soit plus une option», a déclaré M. Fontaine lors d'une allocution prononcée en présence de 600 chefs de la plus importante et la plus puissante organisation autochtone au pays. «Le système actuel est brisé. Ce que nous avons est totalement inacceptable et intolérable.»

M. Scott a affirmé aux chefs présents qu'il s'était déplacé afin d'écouter ce qu'ils avaient à dire. Il a ajouté ne pas avoir encore de solutions à proposer, n'étant en poste que depuis deux jours.

Il a cependant assuré que le gouvernement fédéral n'ignorait pas que la situation des réserves au Canada était «honteuse», et qu'il comptait y apporter des améliorations.