Ottawa détaille son aide aux travailleurs culturels

Le ministre du Patrimoine canadien, Steven Guilbeault
Photo: Adrian Wyld La Presse canadienne Le ministre du Patrimoine canadien, Steven Guilbeault

Le Conseil des arts du Canada (CAC) distribuera plus de la moitié de l’enveloppe fédérale destinée à venir en aide aux travailleurs des arts et du spectacle touchés par la pandémie de COVID-19, a annoncé mardi le ministre du Patrimoine canadien, Steven Guilbeault.

L’organisme de soutien aux arts pilotera une nouvelle initiative d’innovation numérique qui permettra aux artistes d’adapter ou de créer des œuvres pour les audiences en ligne, un programme ponctuel de 50,5 millions de dollars. 66 millions supplémentaires seront investis par Ottawa dans le programme « Explorer et créer » du CAC, qui vise à financer la recherche, la création, la production et la présentation de nouvelles œuvres. Cet investissement va plus que doubler le nombre de subventions disponibles dans ce programme.

Ces sommes sont prises à même les 181,5 millions de dollars prévus dans la dernière mise à jour économique, à l’automne, pour les artistes dont les activités ont été perturbées par l’avènement du nouveau coronavirus. Le gouvernement Trudeau souhaitait notamment faciliter la tenue d’événements et de spectacles, soit en direct en respect des règles sanitaires ou numériques, ainsi que de fournir du travail dans les secteurs culturels.

Le reste de l’enveloppe, soit 65 millions de dollars, servira à bonifier le budget du ministère du Patrimoine canadien, pour le financement « de rencontres sécuritaires dans les secteurs des arts et de la musique » (40 M$) ainsi que pour donner un coup de pouce aux festivals locaux (25 M$).

« Cette année, un trop grand nombre de travailleurs de la culture canadiens se sont vus privés de leur emploi, de leur passion et de la stabilité dont ils ont besoin pour créer et interagir avec le public. Par ce financement, nous leur disons que leur gouvernement comprend l’ampleur de leurs difficultés passées et actuelles », a déclaré le ministre Steven Guilbeault, par voie de communiqué, mardi.

La création artistique n’a jamais cessé malgré la pandémie, même si des observateurs commencent à parler d’un « recommencement » de la culture, plutôt qu’une « reprise ». Un sondage préparé par le CAC au printemps dernier suggérait que de l’aide supplémentaire était nécessaire pour certains artistes, même si la majorité d’entre eux et des organisations culturelles du Canada croyaient pouvoir surmonter la crise grâce aux mesures d’aide fédérales.