Ottawa «heureux» que Couche-Tard et Carrefour continuent à «explorer un partenariat»

François-Philippe Champagne s’est dit «heureux de voir que Couche-Tard et l’entreprise française Carrefour continueront à explorer un partenariat».
Photo: Justin Tang La Presse canadienne François-Philippe Champagne s’est dit «heureux de voir que Couche-Tard et l’entreprise française Carrefour continueront à explorer un partenariat».

Le ministre canadien de l’Industrie François-Philippe Champagne s’est félicité dimanche que le Canadien Couche-Tard et le Français Carrefour continuent « à explorer un partenariat » et assuré les entreprises canadiennes de son soutien, au Canada comme à l’étranger.

« J’ai parlé au fondateur de Couche-Tard Alain Bouchard et je lui ai dit que l’on sera toujours là pour soutenir les entreprises canadiennes ici, comme à l’étranger », a indiqué dans un tweet, M. Champagne, nouveau ministre de l’Industrie.

Il s’est dit « heureux de voir que Couche-Tard et l’entreprise française Carrefour continueront à explorer un partenariat ».

L’entreprise canadienne et le distributeur français ont annoncé samedi qu’ils avaient « interrompu » des discussions sur un rapprochement, après un veto du ministre français de l’Économie Bruno le Maire. Mais Couche-Tard et Carrefour ont dans le même temps indiqué qu’ils allaient « examiner des opportunités de partenariats opérationnels ».

« Le commerce bilatéral profite aux entreprises des deux côtés de l’Atlantique et les consommateurs pourront profiter des connaissances, des réseaux et des idées qui résultent de ces échanges », a ajouté M. Champagne.

Samedi, par la voix de la ministre du Commerce international Mary Ng, les autorités canadiennes s’étaient dites « encouragées » par l’annonce sur la recherche de partenariats, tout en regrettant que les discussions sur un rapprochement lancées par le groupe québécois aient dû être interrompues.

À voir en vidéo