Un test négatif de la COVID-19 sera requis pour entrer au pays

Le gouvernement fédéral exigera « dans les prochains jours » la présentation d’un test de dépistage négatif à la COVID-19 datant de moins de 72 heures pour tous les voyageurs souhaitant entrer au pays.

Ottawa mettra ainsi en œuvre les mesures demandées par Québec, mardi, tout en exhortant la population de reconsidérer leurs plans de voyage.

« Des Canadiens voyagent toujours pour des raisons non essentielles. C’est très inquiétant. Nous devons insister que maintenant n’est pas le temps de voyager. Nous demandons aux Canadiens de réévaluer tout plan de voyage » a déclaré le Dr Howard Njoo, sous-administrateur en chef de la santé publique fédérale.

Le Canada ne peut empêcher la population de quitter le pays pour des raisons constitutionnelles, a expliqué le ministre fédéral des Affaires intergouvernementales, Dominic LeBlanc. Ceux qui reviendront au pays, toutefois, doivent s’attendre à être surveillés plus étroitement, incluant par des visites des autorités à leur lieu de quarantaine.

« Si je me trouvais sur une plage des Caraïbes cette semaine, je me débrouillerais pour trouver un test de dépistage au plus vite », a indiqué le ministre, prévenant les voyageurs que l’exigence d’un tel test entrera en vigueur dans les jours à venir. Les voyageurs entrant au pays doivent désormais obligatoirement fournir toutes les informations concernant leur lieu de quarantaine obligatoire de 14 jours sur l’application ArriveCan, aussi disponible sous la forme d’un site Web.

Concernant l’instauration d’un second dépistage obligatoire, sous forme d’un test de dépistage rapide à l’aéroport au moment de l’arrivée, le fédéral promet une annonce dans quelques jours concernant les aéroports du Québec.

Déjà, un projet-pilote mis en place à l’aéroport de Calgary, en Alberta, a démontré qu’environ 1 % des voyageurs entrant au pays étaient porteurs du virus sans le savoir. Pour donner un ordre d’idée, environ 3000 touristes revenant de l’étranger sont attendus dans les aéroports de Québec et de Montréal dans la journée de mercredi seulement, selon les estimations du gouvernement québécois.

À voir en vidéo