La NASA enverra une sonde vers Mercure

Washington — La Nasa est sur le point de lancer, au début du mois d'août, une sonde vers Mercure, planète la plus proche du Soleil. Ce sera une première depuis une trentaine d'années.

L'engin, Messenger, doit décoller le 2 août pour un voyage de sept ans qui le conduira dans la banlieue de Vénus, planète qui, par un effet de fronde gravitationnelle, lui redonnera de l'énergie pour foncer vers Mercure, dont il doit cartographier la surface et où il traquera la présence d'eau gelée dans les cratères de ses pôles.

7,9 milliards de kilomètres d'ici 2008

Messenger ne survolera pas Mercure avant 2008 et n'entamera sa mission principale qu'en 2011, après avoir traversé 7,9 milliards de kilomètres, ont déclaré des scientifiques de la Nasa lors d'un point de presse. La dernière fois que la Nasa a lancé une sonde vers Mercure remonte aux années 1974-75, avec Mariner 10, qui a effectué

trois survols rapprochés de cette petite planète tellurique.

Messenger emporte sept instruments scientifiques, dont des caméras, des spectromètres chargés de déterminer la composition chimique de la planète, un magnétomètre pour en savoir plus sur le champ magnétique de Mercure et un altimètre pour établir sa topographie.

Selon les scientifiques, au moins les deux tiers de la planète doivent être composés de fer. La température doit varier entre 450 °C et 800 °C le jour alors que la nuit règne un gel féroce: aux alentours de -180 °C.

Malgré cette température de four pendant la journée, les scientifiques pensent que de l'eau gelée pourrait se cacher dans le sol des cratères polaires qui ne voient jamais le soleil.