En bref - Une banque d'ADN coûterait des millions

Ottawa — Créer une banque d'ADN dans l'intention de mieux retracer les personnes disparues coûterait une fortune, selon la GRC.

Au départ, il pourrait en coûter jusqu'à 30 millions pour mettre en oeuvre une telle institution et probablement des millions par la suite pour la maintenir en activité. «Bien que l'idée de créer une telle banque de données soit intéressante, les coûts de départ de l'entreprise et son exploitation subséquente seraient substantiels», signale un document de la GRC obtenu par la Presse canadienne. Le laboratoire de médecine légale de la Gendarmerie royale du Canada, qui a étudié la proposition, signale qu'il n'a pas le personnel nécessaire pour se lancer dans une telle entreprise.