Ottawa bonifie un fonds d’aide aux PME

La ministre du Développement économique, Mélanie Joly
Photo: Justin Tang La Presse canadienne La ministre du Développement économique, Mélanie Joly

Le gouvernement fédéral ajoute 600 millions à un fonds pour aider les petites et moyennes entreprises. Le Fonds d’aide et de relance régionale atteint ainsi 1,5 milliard. Selon Ottawa, le fonds a déjà aidé plus de 12 000 entreprises en difficulté, allant des boutiques des rues principales aux hôtels, en passant par les restaurants.

Le fonds vise à prêter main-forte aux entreprises qui ne seraient pas admissibles à d’autres mesures d’aide liées à la pandémie. Sur cet argent frais, près de 456 millions iront aux petites et moyennes entreprises aux prises avec des pressions financières, pour les aider à garder des employés et à couvrir leurs frais. Un montant supplémentaire de 144 millions permettra aux entreprises et aux collectivités rurales d’accéder à des capitaux et à un soutien technique.

« Ce que nous avons appris, c’est que, dans certains secteurs durement touchés, il était plus difficile pour les entreprises d’avoir accès aux capitaux par l’entremise des institutions financières, et c’est pourquoi elles sont venues nous voir », a expliqué la ministre du Développement économique, Mélanie Joly. L’argent est également allé aux entreprises en démarrage qui ont besoin d’investissements pour rester à flot.

Mme Joly a déclaré qu’elle était également consciente que les principaux centres-villes « traversaient vraiment des moments difficiles en ce moment. Nous cherchons des solutions ».

Par ailleurs, les entreprises ont exhorté le gouvernement fédéral à élargir davantage le programme d’allègement des loyers commerciaux, d’autant plus que le loyer était dû jeudi. Plus tôt cette semaine, la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante a prévenu que seulement le cinquième de ses membres s’attendaient à rester ouverts sans allègement de loyer.

Interrogé vendredi, le premier ministre Justin Trudeau a affirmé que le financement supplémentaire était nécessaire parce que les programmes plus importants, tels que celui pour l’allègement des loyers, n’avaient pas aidé tout le monde. Malgré cela, il a ajouté que le gouvernement fédéral aurait quelque chose de plus à dire sur le « soutien des coûts fixes » dans un proche avenir.

À voir en vidéo