Trudeau annonce 10 milliards pour lutter contre les changements climatiques

Justin Trudeau
Photo: Justin Tang Archives La Presse canadienne Justin Trudeau

Le premier ministre Justin Trudeau annonce un plan d’infrastructures de 10 milliards visant à créer des emplois et à contribuer à la lutte contre les changements climatiques.

« Par l’intermédiaire de la Banque de l’infrastructure du Canada, ce plan de croissance étalé sur trois ans permettra d’investir dans plusieurs secteurs, dont l’énergie propre, les autobus zéro émission, la rénovation écoénergétique, l’Internet haute vitesse et l’infrastructure d’irrigation pour les agriculteurs, a-t-il annoncé lors d’une conférence de presse, jeudi.  Grâce à des investissements judicieux comme ceux-ci, nous pouvons remettre les gens au travail, faire croître l’économie et bâtir un avenir sain et durable pour tous. »

M. Trudeau a fait cette annonce aux côtés du nouveau président du conseil d’administration de la banque, Michael Sabia, et de la ministre de l’Infrastructure, Catherine McKenna. Un document d’information fourni aux médias précise que le plan de croissance développé par la banque devrait créer 60 000 emplois à travers le pays.

Le gouvernement Trudeau a lancé la Banque de l’infrastructure du Canada en 2017 avec le pouvoir de dépenser 35 milliards sur 10 ans. L’idée était que la banque mobilise des fonds auprès de partenaires du secteur privé, en particulier de grands investisseurs institutionnels comme les fonds de pension, pour payer ce que le gouvernement a appelé des projets d’infrastructure « transformationnels ».

Cependant, la banque a été critiquée pour les investissements relativement peu nombreux qu’elle a réalisés jusqu’à présent dans seulement neuf projets. Lors des élections fédérales de l’automne dernier, les conservateurs et le NPD avaient promis d’abolir la banque s’ils prenaient le pouvoir.

La banque a investi 1,28 milliard dans le réseau de train léger automatisé du REM à Montréal et a promis jusqu’à 2 milliards pour étendre le service de GO Transit entre Toronto et Hamilton, et jusqu’à 300 millions pour augmenter la capacité de manutention de conteneurs au port de Montréal. Les autres investissements sont plus modestes.

Michael Sabia, ancien dirigeant de la Caisse de dépôt et placement du Québec, a été nommé président du conseil d’administration de la Banque de l’infrastructure du Canada en avril, au milieu d’une secousse des hauts dirigeants de la banque.

À voir en vidéo