Erin O’Toole nomme son cabinet fantôme

Le nouveau chef du Parti conservateur du Canada, Erin O’Toole
Photo: Sean Kilpatrick Archives La Presse canadienne Le nouveau chef du Parti conservateur du Canada, Erin O’Toole

Le chef conservateur Erin O’Toole a nommé son cabinet fantôme, dans lequel figure son prédécesseur Andrew Scheer, qui sera porte-parole du parti en matière d’infrastructure.

Le député de Richmond-Arthabaska Alain Rayes, qui était le lieutenant du Québec d’Andrew Scheer, se chargera maintenant des enjeux liés au patrimoine.

Les conservateurs tiendront mercredi leur première réunion du caucus national depuis que M. O’Toole a remporté la course à la direction le mois dernier.

La réunion a lieu deux semaines avant la reprise des activités à la Chambre des communes et le discours du Trône du gouvernement libéral minoritaire exposant ses priorités pour la relance post-pandémie au Canada.

M. O’Toole a déclaré mardi qu’il ne tarderait pas non plus à faire connaître les plans de son parti.

« Au cours des prochaines semaines, nous allons présenter un plan pour traiter les Canadiens qui travaillent fort en priorité, sortir notre pays de cette crise et rebâtir notre grand pays », a-t-il déclaré par communiqué.

En déterminant ceux qui serviront de « critiques » pour les ministères du gouvernement libéral, M. O’Toole a choisi un mélange de partisans fidèles, de membres qui ont soutenu ses rivaux dans la course à la direction et de plusieurs acteurs clés du parti qui étaient restés tout à fait neutres dans le processus.

Parmi eux : Pierre Poilievre de l’Ontario, qui demeure porte-parole en matière de finances, et la députée de l’Alberta Michelle Rempel Garner, qui sera porte-parole en matière de santé.

Le député ontarien Michael Chong devient porte-parole des conservateurs en matière d’affaires étrangères, considéré comme l’un des postes les plus en vue dans l’opposition.

M. O’Toole avait lui-même obtenu les affaires étrangères en 2017 après avoir perdu la course à la direction cette année-là face à M. Scheer.

Prêts à devenir ministres

Le cabinet fantôme fait référence à l’ensemble des députés de l’opposition officielle qui agissent comme porte-parole de leur parti dans divers domaines. Ils sont censés être prêts à emménager dans le bureau du ministre correspondant si l’opposition prend le pouvoir.

Contrairement à M. Scheer, M. O’Toole n’avait pas une longue liste de députés rivaux dans la course à la direction à essayer de placer sur les premiers bancs de l’opposition. Il n’y avait que trois autres prétendants, dont un seul autre député — Derek Sloan de l’Ontario.

La campagne de M. Sloan avait été principalement axée sur l’obtention du soutien des conservateurs sociaux, bien que sa candidature n’ait été endossée par aucun des députés de cette frange du parti pendant la course.

Une controverse sur les remarques qu’il a faites au sujet de l’administratrice en chef de la santé publique du pays a presque entraîné son expulsion du caucus, et il a finalement terminé dernier de la course à la direction. Il n’a pas obtenu de rôle dans le cabinet fantôme.

M. O’Toole a tout de même inclus dans son équipe des partisans de ses autres rivaux.

Deux députés qui ont soutenu Leslyn Lewis, l’avocate torontoise qui s’est présentée avec le soutien de nombreux conservateurs sociaux et qui a obtenu une solide troisième place, ont obtenu des rôles de porte-parole. Richard Bragdon, un député du Nouveau-Brunswick qui a appuyé sa candidature, sera le porte-parole des pêches, tandis que Rosemarie Falk, de la Saskatchewan, sera la porte-parole pour les questions touchant les aînés.

Mme Lewis elle-même a déclaré qu’elle se présenterait aux prochaines élections pour les conservateurs.

Plusieurs de ceux qui ont soutenu Peter MacKay dans la course à la direction ont reçu des fonctions dans le cabinet fantôme, y compris certains qui avaient appuyé M. O’Toole en 2017 mais ont changé de camp cette fois-ci.

Parmi ceux-ci figurent James Bezan, que M. O’Toole a laissé en place en tant que porte-parole en matière de défense et Todd Doherty, qui a obtenu un rôle particulier en tant que conseiller sur les problèmes de santé mentale.

À voir en vidéo