Le PLC n’utilisera plus la subvention salariale pour payer ses employés

La subvention salariale, mise sur pied par le gouvernement Trudeau, a permis à plus de 80 employés du PLC de demeurer en poste pendant la pandémie.
Photo: Adrian Wyld La Presse canadienne La subvention salariale, mise sur pied par le gouvernement Trudeau, a permis à plus de 80 employés du PLC de demeurer en poste pendant la pandémie.

Le Parti libéral du Canada n’utilisera plus la subvention salariale pour payer ses employés.

Le porte-parole du parti, Braeden Caley, a affirmé dans une déclaration transmise à La Presse canadienne que le PLC ne renouvellera pas ses demandes pour le programme après la fin du mois d’août, « car les revenus tirés de ses activités de financement de la base se stabilisent ».

M. Caley ajoute que la subvention salariale, mise sur pied par le gouvernement Trudeau, a permis à plus de 80 employés du PLC de demeurer en poste pendant la pandémie.

Le Parti conservateur du Canada, sous la direction de son nouveau chef Erin O’Toole, avait déjà décidé de laisser tomber cette aide.

Le Nouveau Parti démocratique, de son côté, continuera de demander la subvention salariale.

Le Bloc québécois est le seul parti représenté à la Chambre des communes à ne pas avoir demandé la subvention salariale.

À voir en vidéo