Combien le PCC a-t-il reçu d’Ottawa?

Le Parti conservateur est la seule formation politique fédérale refusant de dire combien d’argent elle recevra d’Ottawa à titre de subvention salariale.
Photo: Sean Kilpatrick La Presse canadienne Le Parti conservateur est la seule formation politique fédérale refusant de dire combien d’argent elle recevra d’Ottawa à titre de subvention salariale.

Le Parti conservateur est désormais la seule formation politique fédérale refusant de dire combien d’argent elle recevra d’Ottawa à titre de subvention salariale. Le Parti libéral du Canada (PLC), qui était l’autre récalcitrant, a finalement dévoilé le chiffre après que son chef, le premier ministre Justin Trudeau, s’est publiquement engagé à la transparence.

Ainsi, le PLC a indiqué au Devoir avoir reçu 419 778 $ en subvention salariale pour les deux mois allant de la mi-mars à la mi-mai. Le PLC a fourni cette information après que son chef a déclaré en matinée vendredi que « oui, absolument » il devrait le faire. « Tous les organismes et toutes les entreprises qui ont utilisé la subvention salariale à travers le pays vont être dévoilés en termes de transparence, mais en plus, oui, je m’assurerai que le Parti libéral partage ces informations », avait dit M. Trudeau.

Le PLC, le Parti conservateur, le NPD et le Parti vert ont tous réclamé la subvention salariale. En vertu de ce programme, Ottawa assume, pour toute entité ayant vu ses revenus mensuels diminuer de 30 % pendant la pandémie, 75 % des salaires, jusqu’à concurrence de 847 $ par semaine par travailleur. Le Bloc québécois s’est insurgé que ses rivaux fassent financer des emplois partisans par l’État. Il a notamment fait valoir qu’il est habituel que les entrées de fonds des partis politiques diminuent radicalement l’année suivant une année électorale.

Le NPD a de son côté indiqué au Devoir qu’il recevra environ 60 000 $ par mois en subvention salariale. Le programme durera six mois, mais il faut se qualifier chaque mois. Le Parti vert a indiqué avoir reçu 150 000 $ pour deux mois. Le Parti conservateur a refusé de répondre à la question. Les deux meneurs de sa course à la chefferie ont toutefois dénoncé le recours à la subvention par leur formation et se sont engagés à la rembourser s’ils sont élus chefs.

Élections Canada a indiqué que les partis recevant la subvention salariale devront la déclarer, mais dans une catégorie fourre-tout qui ne permettra pas d’isoler le montant. Il faudrait un changement à la Loi électorale pour les obliger à la déclarer sur une ligne à part.

À voir en vidéo