Un premier vaccin mis à l’essai au Canada

Un potentiel vaccin visant à combattre la COVID-19 créé à l’Université Dalhousie en Nouvelle-Écosse a obtenu le feu vert de Santé Canada pour être testé sur des volontaires.
Photo: Ted S. Warren Associated Press Un potentiel vaccin visant à combattre la COVID-19 créé à l’Université Dalhousie en Nouvelle-Écosse a obtenu le feu vert de Santé Canada pour être testé sur des volontaires.

Santé Canada a autorisé les premiers essais cliniques pour un vaccin visant à combattre la COVID-19 à l’Université Dalhousie en Nouvelle-Écosse, a annoncé samedi le premier ministre Justin Trudeau.

Le Conseil national de recherches du Canada collaborera avec le fabricant ; ainsi, si le vaccin passe le test avec succès, celui-ci pourrait être produit et distribué dans tout le pays.

Le Dr Scott Halperin, directeur du Centre canadien de vaccinologie à l’Université Dalhousie, dit que l’autorisation pour lancer la première phase de l’essai clinique était une nouvelle emballante.

Il a indiqué que la première étude nécessitera moins de 100 volontaires en santé de 18 à 55 ans. Elle devrait s’amorcer d’ici les trois prochaines semaines.

« Dans ces études, le but principal est de s’assurer de la sûreté du vaccin et d’observer s’il est toléré par les gens qui le reçoivent », a expliqué le Dr Halperin.

Il a ajouté que ces volontaires seront suivis pendant une période de six mois. Si-ceux montrent qu’ils réagissent bien au vaccin d’un point de vue immunitaire, les chercheurs passeront rapidement à la deuxième phase des tests, avant même que la première soit terminée.

« Cela permettra d’accélérer les choses, car autrement, le processus pourrait prendre des années », a souligné le Dr Halperin.

À voir en vidéo