Confinement: assouplissements possibles dès le 1er mai à l’Île-du-Prince-Édouard

La province insulaire dénombre 26 cas de COVID-19, dont 23 qui ont été guéris. Aucun décès n’a été déploré.
Photo: Andrew Vaughan Archives La Presse canadienne La province insulaire dénombre 26 cas de COVID-19, dont 23 qui ont été guéris. Aucun décès n’a été déploré.

Le gouvernement de l’Île-du-Prince-Édouard pourrait permettre dès le 1er mai prochain l’assouplissement de certaines mesures de sécurité et de santé publique liées à la pandémie de la COVID-19.

Le premier ministre Dennis King et la directrice de la Santé publique, la Dre Heather Morrison, expliquent que les décisions reposeront sur des critères de sécurité et de santé publique. Les citoyens seront invités à poser des gestes avec précaution et bon jugement.

Un plan de déconfinement et de levée de certaines mesures restrictives est présentement élaboré. Les facteurs de risque sont pris en compte.

Pour que des mesures d’assouplissement soient engagées, les autorités évalueront notamment le degré de transmission communautaire du coronavirus et la disponibilité d’équipements de protection, en particulier dans les établissements de soins de longue durée.

En date du 22 avril à 4 h, la province insulaire avait dénombré 26 cas de COVID-19, dont 23 qui avaient été guéris. Aucun décès n’avait été déploré.

La Dre Morrison estime que l’Île-du-Prince-Édouard peut envisager des assouplissements parce que la population a pris au sérieux les recommandations des autorités de santé publique.

Le premier ministre King et la Dre Morrison promettent de partager très prochainement avec la population de la province les implications des assouplissements à venir.

À voir en vidéo