L’Ontario prolonge l'état d'urgence d'un mois et les écoles resteront fermées

Mardi, 28 législateurs sont présents, dont 14 membres du gouvernement progressiste-conservateur, huit néodémocrates, deux libéraux, deux députés indépendants et le président de la Chambre.
Photo: Frank Gunn La Presse canadienne Mardi, 28 législateurs sont présents, dont 14 membres du gouvernement progressiste-conservateur, huit néodémocrates, deux libéraux, deux députés indépendants et le président de la Chambre.

L’Ontario a prolongé de quatre semaines l’état d’urgence, mardi, alors que le premier ministre, Doug Ford, s’est engagé à transférer davantage de ressources, humaines et matérielles, dans les centres de soins de longue durée, durement frappés par la COVID-19 dans cette province, comme au Québec.

M. Ford a déclaré que la lutte contre la COVID-19 se concentre maintenant sur plus de 600 centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD). Les autorités de la santé publique ont recensé jusqu’ici dans ces foyers 135 décès, soit 40 % de tous les décès dus à la COVID-19 dans la province ; on signale aussi 813 cas confirmés parmi les résidents et 437 cas au sein du personnel.

Le premier ministre a annoncé mardi que l’Ontario doit déplacer du personnel, des fournitures et du financement pour faire face à ces éclosions dans les CHSLD. « Tant que la COVID-19 continue de se propager, tant que nos aînés et les personnes les plus vulnérables sont à risque, l’Ontario devra être capable de prendre toutes les mesures nécessaires pour lutter contre ce virus. »

À cette fin, M. Ford a déclaré que son gouvernement publierait mardi soir un nouveau décret qui permettrait de déployer plus de personnel dans les CHSLD, où l’on recense actuellement 93 éclosions spécifiques. Le décret obligera également le personnel à ne travailler que dans un seul établissement, a déclaré M. Ford — ce que plusieurs syndicats demandaient depuis des semaines. La province mettra aussi de l’argent pour s’assurer que le personnel à temps partiel dans les CHSLD puisse augmenter ses heures, afin justement d’éviter ces déplacements.

Le premier ministre a également annoncé que le personnel des hôpitaux qui s’attendaient à une hausse dramatique du nombre de cas de COVID-19, qui ne s’est pas encore produite, sera transféré dans des CHSLD aux prises avec un nombre élevé de cas. « Je veux voir des équipes spécialisées déployées dans des foyers de soins de longue durée en cas d’éclosion grave », a-t-il dit.

M. Ford a aussi annoncé que la province augmentera le nombre de tests de dépistage pour les résidents des CHSLD et un meilleur contrôle des infections.

État d’urgence pour un mois

Le premier ministre ontarien a confirmé que les écoles de la province ne rouvriront pas au début de mai comme prévu ; il a promis une mise à jour plus détaillée du ministre de l’Éducation dans les prochains jours. « Cela ne signifie pas que l’année scolaire est annulée », a toutefois précisé M. Ford.

L’Assemblée législative — en formation restreinte — a adopté mardi après-midi le projet de loi qui prolonge l’état d’urgence sanitaire en Ontario. Les entreprises non essentielles et les garderies demeureront fermées pendant 28 jours, jusqu’au 12 mai.

Vingt-huit députés ont participé à la brève séance à Queen’s Park : 14 membres du gouvernement progressiste-conservateur, huit néo-démocrates, deux libéraux et deux députés indépendants, en plus du président de la Chambre. Le gouvernement a également adopté une loi visant à modifier certains règlements pour les conseils scolaires, les établissements postsecondaires et les municipalités pendant la pandémie.

La chef néo-démocrate, Andrea Horwath, dont le parti a appuyé l’adoption du projet de loi, a toutefois exhorté les conservateurs à accroître l’aide aux personnes dans le besoin qui ne sont pas admissibles au programme fédéral. « Le fait est que les gens espéraient que la loi les sauverait des nuits blanches et des paiements qu’ils ne peuvent tout simplement pas se permettre », a-t-elle déclaré. « Ce n’est pas le cas. » Mme Horwath a également appelé le gouvernement à augmenter les salaires des travailleurs des CHSLD.

L’Ontario a signalé mardi 483 nouveaux cas de COVID-19 et 43 nouveaux décès. Cela porte le total de la province à 7953 cas, dont 334 décès et 3568 guérisons. Les chiffres de mardi représentent une augmentation de 6,5 % des cas par rapport au total de lundi, poursuivant la tendance d’un taux de croissance relativement faible observé au cours des derniers jours dans cette province.

La province avait déclaré qu’elle ferait 8000 tests par jour d’ici mercredi, mais elle en a effectué un peu moins de 5000 au cours des dernières 24 heures. M. Ford avait exprimé la semaine dernière sa frustration de voir que le dépistage en Ontario se situait bien en deçà de sa capacité de 13 000 par jour.