Justin Trudeau amorce en Éthiopie une visite officielle en Afrique

Justin Trudeau souhaite rencontrer un certain nombre de dirigeants africains, dont le premier ministre éthiopien, Abiy Ahmed, et assister à des discussions sur l’égalité des sexes et l’environnement.
Photo: Sean Kilpatrick La Presse canadienne

Justin Trudeau souhaite rencontrer un certain nombre de dirigeants africains, dont le premier ministre éthiopien, Abiy Ahmed, et assister à des discussions sur l’égalité des sexes et l’environnement.

Justin Trudeau est arrivé vendredi à Addis-Abeba, en Éthiopie, où il sera le premier dirigeant canadien à prendre part à une session de l’Union africaine.

Le voyage officiel de huit jours, qui comprendra aussi une visite au Sénégal, est conçu en grande partie pour obtenir le soutien des pays africains au moment où le Canada tente de décrocher un siège non permanent au Conseil de sécurité des Nations unies, à l’occasion d’élections en juin à l’Assemblée générale à New York.

Le gouvernement libéral cherche également à renforcer ses relations avec ce continent de plus d’un milliard d’habitants, dont certains pays affichent une économie en croissance rapide.

M. Trudeau amorce son voyage officiel en Éthiopie, siège de l’Union africaine. Il souhaite profiter de ce rassemblement de leaders pour rencontrer un certain nombre de dirigeants africains, dont le premier ministre éthiopien, Abiy Ahmed, et d’assister à des discussions sur l’égalité des sexes et l’environnement.

Des universitaires africains et des experts des affaires étrangères au Canada estiment que ce voyage officiel doit aller bien au-delà du siège au Conseil de sécurité de l’ONU, sans quoi il sera un échec.

À voir en vidéo