Le «Wexit» aura des candidats au fédéral et dans quatre provinces

Wexit Alberta a déposé le 4 novembre dernier aux autorités d’Élections Canada une demande pour devenir un parti politique fédéral reconnu.
Photo: Mackenzie Lad / Institute for Investigative Journalism / Concordia University via AP Wexit Alberta a déposé le 4 novembre dernier aux autorités d’Élections Canada une demande pour devenir un parti politique fédéral reconnu.

Le leader du mouvement séparatiste Wexit Canada a l’intention de présenter des candidats aux prochaines élections fédérales de même que dans quatre élections provinciales.

Dans la foulée d’une réunion qui a attiré 750 sympathisants samedi, à Calgary, Peter Downing a précisé que Wexit Canada serait en lice aux élections provinciales de la Colombie-Britannique, de l’Alberta, de la Saskatchewan et du Manitoba. M. Downing a ajouté qu’il souhaitait organiser dans ces provinces des référendums sur la séparation.

Sur la scène fédérale, les candidats s’afficheraient sous la bannière Wexit Canada.

Le mouvement dirigé par Peter Downing a l’intention de tenir d’autres réunions d’ici la fin du mois de novembre en Alberta de même qu’en Saskatchewan en début d’année prochaine.

Wexit Alberta a déposé le 4 novembre dernier aux autorités d’Élections Canada une demande pour devenir un parti politique fédéral reconnu. Élections Canada a confirmé l’étude de la demande.

Le groupe fait la manchette depuis la divulgation des résultats des élections fédérales du 21 octobre dernier. Malgré la victoire du Parti libéral (PLC), l’Alberta et la Saskatchewan ne comptent aucun élu libéral.

Peter Downing, un ex-militaire et ancien officier de la Gendarmerie royale du Canada (GRC), affirme que les avantages du Canada n’existent plus dans le coeur de plusieurs Canadiens de l’ouest du pays.