François Legault fait un plaidoyer pour l’unité canadienne et l'autonomie des provinces

François Legault a invité son homologue fédéral Justin Trudeau à donner plus d’autonomie aux provinces.
Photo: Jacques Boissinot La Presse canadienne François Legault a invité son homologue fédéral Justin Trudeau à donner plus d’autonomie aux provinces.

C’est la responsabilité de Justin Trudeau de préserver l’unité canadienne, a déclaré le premier ministre François Legault mercredi.

Il répondait à des questions en anglais sur le « Wexit », un calque du terme « Brexit » qui désigne le mouvement séparatiste en Alberta.

M. Legault a invité le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, à donner plus d’autonomie aux provinces. C’est ce qui permettra, selon l’ancien ministre péquiste, de « garder le pays uni ».

L’élection fédérale de lundi a laissé le Canada profondément divisé. Elle a ravivé l’aliénation des provinces de l’Ouest, qui réclament notamment davantage de moyens pour exporter le pétrole canadien.

À son arrivée à la période des questions mercredi, M. Legault a reconnu que le Québec n’est plus le seul à réclamer plus d’autonomie au Canada.

Selon lui, M. Trudeau fait face à une situation « difficile ». Or, rien ne laisse présager que le mouvement « Wexit » prendra de l’ampleur, a-t-il dit. « On n’est pas rendus là. Je ne pense pas que [le premier ministre albertain Jason] Kenney en soit là non plus. »

François Legault croit que la solution passe par l’accroissement des pouvoirs aux provinces, notamment en matière d’immigration. Toutes les provinces veulent pouvoir sélectionner leurs immigrants, affirme-t-il.

« C’est une importante responsabilité qu’a le premier ministre du Canada de garder le pays uni, de s’assurer que les premiers ministres des différentes provinces soient heureux, a déclaré M. Legault. Il doit donner plus d’autonomie à chaque province. »