Jagmeet Singh promet de continuer d’être présent au Québec

M. Singh estime malgré tout avoir reçu un bon accueil, alors qu’il a dû travailler fort pour se faire connaître au Québec.
Photo: Nathan Denette La Presse canadienne M. Singh estime malgré tout avoir reçu un bon accueil, alors qu’il a dû travailler fort pour se faire connaître au Québec.

Au lendemain des élections fédérales qui ont vu le Nouveau parti démocratique (NPD) perdre 13 de ses 14 circonscriptions au Québec, le chef Jagmeet Singh a admis mardi qu’il lui est difficile de perdre d’« excellents députés ».

Seul Alexandre Boulerice a survécu parmi les députés néodémocrates de la province. À l’échelle du pays, le NPD compte maintenant 20 députés de moins qu’au moment du déclenchement des élections, soit 24.

M. Singh estime malgré tout avoir reçu un bon accueil, alors qu’il a dû travailler fort pour se faire connaître au Québec, et a dit, lors d’un point de presse dans sa circonscription de Burnaby, en Colombie-Britannique, avoir montré qu’il partageait les valeurs progressistes des Québécois et Québécoises.

Il reste toutefois beaucoup de travail à faire, a-t-il ajouté, promettant qu’il continuerait d’être présent au Québec.

Il souhaite maintenant travailler sur les priorités qu’il avait mises de l’avant pendant la campagne, priorités qui rejoignent plusieurs personnes au Québec, comme les enjeux environnementaux, la justice sociale et la lutte contre les paradis fiscaux.