Des bureaux de scrutin achalandés à Montréal

Certains électeurs ont dû faire preuve de patience pour pouvoir exercer leur droit de vote à Montréal.
Photo: Valérian Mazataud Le Devoir Certains électeurs ont dû faire preuve de patience pour pouvoir exercer leur droit de vote à Montréal.

Des citoyens se sont heurtés à des files d’attente au moment d’aller aux urnes dans au moins deux bureaux de vote à Montréal, lundi, confirme Élections Canada.

« On a eu un rapport de deux endroits où l’attente est importante due à un achalandage important », confirme un porte-parole d’Élections Canada, Pierre Pilon, au Devoir. Il précise qu’une forte affluence pour aller exercer son droit de vote a été constatée dans les circonscriptions de Rosemont—La Petite-Patrie et de Laurier—Sainte-Marie, à des bureaux de Milton-Park et de l’école Laurier.

Dans certains cas, l’attente variait entre une heure et deux heures, confirme M. Pilon. Il explique que la raison principale de ces délais était un manque d’effectif. Des urnes supplémentaires ont été installés aux bureaux de scrutin achalandés pour résoudre la situation.

Le porte-parole d’Élections Canada n’a toutefois pas pu confirmer si l’attente a dissuadé des électeurs de voter.

D’autres détails suivront.