Les libéraux gagnent la plupart des sièges en Atlantique

Quelque 4,7 millions d’électeurs canadiens avaient déjà voté par anticipation entre le 11 et le 14 octobre.
Photo: Jeff McIntosh La Presse canadienne Quelque 4,7 millions d’électeurs canadiens avaient déjà voté par anticipation entre le 11 et le 14 octobre.

Le Parti libéral du Canada (PLC) a mis la main sur ses premiers sièges avec 23 candidats déclarés élus dans les provinces de l’Atlantique, mais voit déjà son balayage de 2015 être écorché.

Quatre conservateurs et un néo-démocrate sont déclarés élus. Même le Parti vert fait une percée, avec une victoire de la candidate Jenica Atwin dans la circonscription de Fredericton.

La Presse canadienne prévoit une victoire de la ministre de la Santé, Ginette Petitpas Taylor, dans la circonscription de Moncton-Riverview-Dieppe.

Se joindront à elle René Arseneault, Wayne Long et Andy Fillmore, qui conservent respectivement les circonscriptions de Saint John—Rothesay et de Madawaska-Restigouche au Nouveau-Brunswick, et Halifax en Nouvelle-Écosse.

Le Parti conservateur du Canada (PCC) a réalisé ses premiers gains dans l’Atlantique.

Les électeurs de la circonscription de Tobique-Mactaquac, au Nouveau-Brunswick, ont choisi de faire confiance au conservateur Richard Bragdon. Dans Nouveau-Brunswick-Sud-Ouest, John Williamson l’a emporté. Rob Moore a peint Fundy Royal du bleu conservateur, reconquérant le siège qu’il avait perdu en 2015 face à la libérale Alaina Lockhart. Dans Nova-Ouest, en Nouvelle-Écosse, Chris d’Entremont est déclaré élu.

La carte électorale des provinces de l’Atlantique voit une bande rouge libérale recouvrir la majeure partie de Terre-Neuve-et-Labrador. Le ministre libéral Seamus O’Regan est déclaré réélu à St. John’s-Sud—Mount Pearl.

Mais La Presse canadienne prévoit une victoire du néo-démocrate Jack Harris dans St. John’s-Est, qui regagnerait ainsi le siège qu’il avait perdu contre Nick Whalen en 2015.

À l’Île-du-Prince-Édouard, le PLC conserve les quatre sièges en jeu. Lawrence MacAulay, un libéral de longue date, est réélu dans Cardigan.

Il y a quatre ans, les électeurs avaient accordé les 32 sièges aux libéraux dans les provinces de l’Atlantique.

Même si les sondages indiquaient que les libéraux avaient maintenu leur avance dans la région depuis juin, les conservateurs d’Andrew Scheer comptaient sur la reprise de circonscriptions traditionnellement conservatrices.

Et la récente hausse des appuis pour le Nouveau Parti démocratique de Jagmeet Singh — une tendance observée dans tout le pays — devrait entraîner une course serrée dans une poignée de circonscriptions.

Au Nouveau-Brunswick, les conservateurs misaient sur un retour aux tendances de vote antérieures à 2015, en particulier dans les districts du sud où la majorité anglophone votait généralement pour les conservateurs.

Les résultats en direct

Voyez tous les résultats en direct sur notre tableau de bord interactif.