Condamnée par la médecine, elle lance un appel au vote

Maddison Yetman a publié sur Twitter une courte vidéo dans laquelle elle invite ses concitoyens à se rendre aux urnes.
Photo: Capture d’écran Maddison Yetman a publié sur Twitter une courte vidéo dans laquelle elle invite ses concitoyens à se rendre aux urnes.

Une adolescente canadienne atteinte d’un cancer en phase terminale a lancé depuis son lit d’hôpital un appel poignant à voter lors des élections législatives du 21 octobre, dans une vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux.

La jeune femme, qui a appris il y a quelques jours qu’elle souffrait d’une maladie incurable, a expliqué avoir elle-même voté par anticipation.

« C’est ma dernière chance de faire la différence », dit Maddison Yetman, 18 ans, dans cette vidéo de 39 secondes qui avait été vue plus de 500 000 fois sur Twitter mercredi après-midi. « Merci de la partager sur vos réseaux sociaux et allez voter ».

Politiquement active depuis l’adolescence, la jeune femme rêvait de voter depuis qu’elle a eu 18 ans en novembre dernier, a raconté son oncle Brent Williamson au quotidien Winnipeg Free Press.

Elle l’a fait pour la première fois aux élections dans la province du Manitoba le 10 septembre. Et elle comptait bien, selon son oncle, répéter l’expérience aux législatives du 21 octobre.

Or, sa vie a basculé quand elle a appris le 6 octobre, en se rendant à l’hôpital pour des douleurs, qu’elle était atteinte d’un cancer incurable. En quelques heures, elle ne pouvait plus marcher.

Elle a finalement pu voter le week-end dernier lors du vote par anticipation organisé dans le centre où elle est hospitalisée.

Dans la vidéo publiée peu après par son oncle sur Twitter, la jeune fille apparaît, assise dans son lit d’hôpital, montrant successivement une série d’affichettes : « Bien que je sois clouée au lit et que je n’en ai pas pour longtemps [à vivre, ndlr], j’ai quand même réussi à voter pour la première fois aux élections fédérales », a-t-elle écrit sur l’une d’elles.

La vidéo se termine sur un appel de vive voix de sa part aux électeurs : « Si j’ai pu trouver le temps de voter, vous pouvez le faire aussi ».

Le chef libéral, Justin Trudeau, a réagi sur Twitter en disant « merci » à Maddison Yetman « d’être une source d’inspiration pour les Canadiens, et de nous rappeler à quel point un vote est précieux ».

« Je suis sans mots », a renchéri Jagmeet Singh, chef du Nouveau Parti démocratique. « C’est vraiment puissant, Maddison : merci pour ton courage face à l’adversité ».