Taux de participation record au vote par anticipation

Le chiffre de 4,7 millions d'électeurs ayant voté par anticipation représente une hausse de 29% par rapport à la dernière élection fédérale, en 2015.
Photo: Alice Chiche Le Devoir Le chiffre de 4,7 millions d'électeurs ayant voté par anticipation représente une hausse de 29% par rapport à la dernière élection fédérale, en 2015.

Le nombre d’électeurs ayant voté par anticipation ces derniers jours a augmenté de 29% par rapport à 2015, a indiqué mardi Élections Canada.

Selon des données préliminaires, environ 4,7 millions d’électeurs ont voté par anticipation à travers le pays de vendredi à lundi.

Ces données sont « estimatives », et certains bureaux de vote n’ont peut-être pas encore communiqué leurs résultats, a affirmé l’organisme fédéral. Aux élections générales de 2015, 3 657 415 électeurs s’étaient prévalus de la possibilité de voter par anticipation.

Élections Canada affirme que de plus en plus de Canadiens choisissent de voter avant le jour de l’élection. Il y avait également eu une progression du vote par anticipation en 2015.

« Quant à savoir les motifs exacts, j’imagine qu’il y a des gens qui souhaitent [...] éviter la cohue du 21 octobre. [...] En 2019, on a établi plus de bureaux de scrutin et on a allongé les heures d’ouverture. J’imagine que tout ça mis ensemble a dû contribuer à faciliter le vote pour l’ensemble des électeurs », a fait valoir en entrevue Pierre Pilon, conseiller régional médias pour Élections Canada.

Les bureaux de vote ont été ouverts quatre heures de plus chaque jour. Le nombre de bureaux à travers le pays a été porté à 6135, comparativement à 4946 en 2015.

Le directeur général des élections du Canada, Stéphane Perrault, a souligné par communiqué qu’Élections Canada portait une attention particulière aux électeurs du Manitoba qui n’ont peut-être pas pu profiter du vote par anticipation en raison des intempéries des derniers jours.

La journée de lundi a été la plus occupée au pays, avec 1,6 million d’électeurs.

M. Pilon a souligné la réussite du vote pour les étudiants et le personnel sur les campus. Il s’agissait d’un projet pilote sur 39 campus en 2015, et le nombre est passé cette année à 119 campus d’enseignement postsecondaire.

Pour ce qui est du vote en ligne, il « fait partie des discussions, mais n’est pas vraiment une réalité », selon M. Pilon.

D’autres résultats sur le vote par anticipation, notamment par province, doivent être divulgués dans les prochains jours.