Singh promet une aide financière de 30 millions pour BC Ferries

Le chef néodémocrate courtisait samedi l’électorat de la Colombie-Britannique pour une cinquième journée consécutive.
Photo: Andrew Vaughan La Presse canadienne Le chef néodémocrate courtisait samedi l’électorat de la Colombie-Britannique pour une cinquième journée consécutive.

Jagmeet Singh a promis d’augmenter de 30 millions l’aide financière fédérale accordée à BC Ferries, une société de traversiers en Colombie-Britannique.

Il en a fait l’annonce à bord d’un navire qui assure la liaison entre Victoria et Vancouver. Selon M. Singh, cet investissement permettra de réduire les coûts de passage pour les familles.

« Un billet aller de Victoria au continent coûte 90 $ pour deux personnes et un véhicule. Ça coûte trop cher, a-t-il fait valoir. Pour les insulaires, le traversier est comme une autoroute qui relie les collectivités. Pour ceux qui demeurent dans des endroits isolés, cela leur permet de se rendre dans les grandes villes pour obtenir des services, pour aller chercher ce dont ils ont besoin dans leur vie quotidienne. »

M. Singh n’a pu dire s’il comptait aussi annoncer des investissements pour d’autres services de traversier au pays, comme au Québec, se contentant de dire que le parti annoncera les autres éléments concernant son programme en matière de transport au cours des prochaines semaines.

Le chef néo-démocrate courtisait l’électorat de la Colombie-Britannique pour une cinquième journée consécutive. Sa propre circonscription de Burnaby-Sud est située dans cette province.

« En Colombie-Britannique, beaucoup de gens se sentent comme négligés par le gouvernement fédéral. Ils sont loin d’Ottawa. Il y a ce sentiment que les libéraux et les conservateurs ne s’inquiètent pas des enjeux qui touchent les gens qui habitent en Colombie-Britannique. »

M. Singh a également eu un entretien avec la célèbre écrivaine Rupi Kaur, une amie.

Jusqu’à présent, il a surtout mené campagne en Ontario et en Colombie-Britannique. On ne l’a pas encore vu en Alberta, en Saskatchewan, à Terre-Neuve-et-Labrador et sur l’Île-du-Prince-Édouard, mais il aimerait bien de se rendre dans chacune de ces provinces avant la date du scrutin.

« C’est mon engagement d’être partout au Canada parce que je veux montrer que les néo-démocrates se battent pour vous », a répondu M. Singh à un journaliste qui le questionnait sur le sujet.