Peu de changement dans les intentions de vote après une semaine de campagne

Chez les électeurs québécois, les libéraux sont fortement en avance à 36 % d’appuis, devant le Bloc québécois à 22 % et les conservateurs à 21 %.
Photo: Annik MH de Carufel Archives Le Devoir Chez les électeurs québécois, les libéraux sont fortement en avance à 36 % d’appuis, devant le Bloc québécois à 22 % et les conservateurs à 21 %.

Les résultats d’un nouveau sondage laissent croire que la première semaine de campagne a eu peu d’effet sur les intentions de vote en vue du scrutin fédéral du 21 octobre.

Les personnes ayant répondu au sondage mené du 13 au 17 septembre par Léger pour La Presse canadienne ont placé les libéraux et les conservateurs pratiquement à égalité.

Les appuis au Parti libéral du Canada demeurent inchangés à 34 %, mais le Parti conservateur du Canada perd deux points pour se retrouver à 33 %.

Le Nouveau Parti démocratique et le Parti vert du Canada luttent toujours vigoureusement pour l’obtention de la troisième place, à bonne distance des meneurs.

Le NPD obtient 12 % des intentions de vote contre 11 % pour les verts. Ces chiffres sont les mêmes que ceux obtenus lors d’un autre coup de sonde mené par Léger tout juste avant le déclenchement de la campagne, mercredi dernier.

En queue de peloton, le nouveau Parti populaire du Canada (PPC) de Maxime Bernier récolte quatre pour cent des intentions de vote.

Toutefois, les nouvelles données révèlent plusieurs légères inflexions qui, une fois accumulées, offrent une pointe favorable aux libéraux. Parmi ces signaux, on note une légère diminution dans l’intérêt des électeurs pour un changement de gouvernement.

À la question « Qui ferait le meilleur premier ministre ? », le chef libéral Justin Trudeau gagne deux points pour atteindre 27 % d’appuis, alors que le chef conservateur accuse un recul d’un point, à 22 % d’appuis. La chef du Parti vert, Elizabeth May, obtient 8 % des appuis, presque à égalité avec le chef du NPD, Jagmeet Singh, à 7 %. Maxime Bernier récolte de son côté, 3 %.

L’appétit pour le changement a légèrement diminué, avec 54 % des personnes interrogées qui souhaitent changer de gouvernement, un résultat en baisse de trois points par rapport au dernier sondage Léger. Trente pour cent des gens ont déclaré vouloir maintenir le gouvernement libéral en place, en hausse de deux points.

Le vice-président exécutif de Léger, Christian Bourque, a déclaré que les résultats étaient typiques d’un sondage de début de campagne, alors que les électeurs font preuve de prudence.

« Très souvent, l’aiguille ne bouge pas au début de la campagne », a-t-il déclaré lors d’une interview.

Il a toutefois ajouté que les conservateurs devront prendre de la vitesse s’ils veulent empêcher les libéraux de se faire réélire.

« Personne ne semble avoir trouvé d’élan, ce qui n’est pas une mauvaise nouvelle pour les libéraux, mais c’est une mauvaise nouvelle pour les conservateurs qui ont encore beaucoup à faire. »

Dans les résultats par provinces, qui sont un peu moins fiables en raison de la taille réduite des échantillons, les libéraux mènent dans les deux plus grandes provinces, qui représentent près de 60 % des 338 sièges à pourvoir le 21 octobre.

Le Bloc deuxième au Québec

Chez les électeurs québécois, les libéraux sont fortement en avance à 36 % d’appuis, devant le Bloc québécois à 22 % et les conservateurs à 21 %.

Dix pour cent des électeurs québécois sondés disent soutenir le Parti vert, contre 7 % pour le NPD et 3 % pour le PPC.

À la question « Qui ferait le meilleur premier ministre ? », les Québécois préfèrent Justin Trudeau dans une proportion de 28 %, comparativement à 18 % pour Andrew Scheer. Jagmeet Singh et Elizabeth May obtiennent chacun 5 % d’appuis.

Dans les autres provinces

En Ontario, les libéraux reçoivent l’appui de 38 % des personnes sondées, soit cinq points de plus que les conservateurs. Le NPD est à 13 %, les verts à 12 % et le Parti populaire à quatre.

Le sondage suggère que les libéraux ont pris une avance considérable dans les provinces de l’Atlantique, avec un soutien de 46 %, soit plus de 20 points sur les conservateurs en deuxième place.

En Colombie-Britannique, les conservateurs obtiennent 31 %, suivis de près par les libéraux avec 29 %. Le NPD est à 19 %, les verts à 16 % et le Parti populaire à 6 %.

Sans surprise, les conservateurs dominent en Alberta, avec un appui de 58 %, les libéraux obtiennent 22 %, alors qu’au Manitoba et en Saskatchewan, les conservateurs ont 41 % d’appui contre 28 % pour les libéraux.

Ce sondage compile les réponses de 1598 électeurs sélectionnés parmi le panel en ligne de Léger. Il est impossible de calculer la marge d’erreur des sondages menés sur Internet puisque les répondants ne constituent pas un échantillon probabiliste.