Non au pétrole, oui à l’électricité, dit le Bloc

Saint-Jérôme — Faisant encore campagne sur le thème de l’environnement, le chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet, a demandé lundi au fédéral d’abolir les subventions aux énergies fossiles — évalué selon les calculs du parti à 19 milliards en nouveaux investissements, avec notamment l’achat du pipeline Trans Mountain — et d’offrir un incitatif financier aux transporteurs qui achètent des autobus scolaires électriques. L’incitatif prendrait la forme d’une garantie qui permettrait aux transporteurs scolaires d’emprunter au taux du gouvernement du Canada, plus avantageux que celui du marché. Le gouvernement fédéral assumerait pendant cinq ans les intérêts liés à ces emprunts. Le Bloc estime à 14 millions sur cinq ans le coût pour l’État, pour le Québec seulement.