Vigie parité fédérale, 9e compilation: presque 40% de femmes candidates

À l’échelle nationale, le NPD demeure le parti avec la plus forte proportion de candidates.
Photo: Adrian Wyld La Presse canadienne À l’échelle nationale, le NPD demeure le parti avec la plus forte proportion de candidates.

La campagne électorale fédérale s’est mise en branle mercredi avec un contingent inédit de femmes candidates : elles composent actuellement près de 40 % de l’ensemble des candidats investis par les cinq principaux partis fédéraux, montre une recension effectuée dans le cadre du projet Vigie parité du Devoir.

Alors que le Parti libéral du Canada (PLC), le Parti conservateur du Canada (PCC), le Nouveau Parti démocratique (NPD), le Parti vert du Canada (PVC) et le Bloc québécois ont nommé 83 % de leurs candidats, on compte parmi eux 39,7 % de femmes — à un cheveu du seuil minimal de la parité, établi à 40 %.

En nombre absolu, elles sont 471 à être candidates… soit autant qu’en 2015, mais avec encore plus de 240 candidats à être investis.

Au Québec, les partis dépassent présentement ce plancher, avec 42,7 % de femmes parmi les candidats nommés (79 % des effectifs ont été confirmés). Lors de la dernière campagne électorale provinciale — qui a mené à un nombre record d’élues —, les partis présents à l’Assemblée nationale avaient présenté 47 % de femmes candidates, un autre record.

C’est la neuvième lecture de l’évolution du bassin de candidatures que Le Devoir mène depuis le 8 mars dernier, et chaque mise à jour a montré une progression du taux de candidatures féminines. La progression se mesure aussi par rapport à la dernière campagne fédérale, en 2015. À l’époque, les femmes représentaient le tiers de tous les candidats (le dernier Parlement était composé de 26 % de femmes).

À l’échelle nationale, le NPD demeure le parti avec la plus forte proportion de candidates… mais aussi celui qui doit encore nommer le plus grand nombre de candidats — il lui en manque encore 158 sur 338. Les verts suivent, avec 43,5 % de femmes et des effectifs presque complets. Ces deux partis avaient déjà présenté le plus grand nombre de candidates en 2015.

Les libéraux (31 % de femmes candidates il y a quatre ans) et les conservateurs (20 % lors de la dernière élection) améliorent cette année leur ratio. Avec une quarantaine de candidats à nommer, les libéraux comptent 39,5 % de femmes, alors que les conservateurs en ont 31,1 % (tous leurs candidats ont été nommés).

Au Québec, les conservateurs (39,7 %), les libéraux (43,5 %) et les verts (42,7 %) frôlent ou dépassent le seuil paritaire. Le Bloc québécois est à 35,7 %, avec 56 candidats investis. Le NPD dépasse tout le monde (62,1 % de femmes), mais il lui manque toujours 49 candidats sur 78.

Les chiffres de la Vigie parité sont basés sur les informations transmises par les partis et ne comptent que les candidats officiellement investis. Le Parti populaire du Canada n’a pas fourni ces données.

42,7
C’est le pourcentage de femmes parmi les candidats nommés au Québec par les cinq principaux partis fédéraux.