Péréquation: l’Alberta fait de la «politique», selon le ministre Girard

Québec — Le gouvernement Legault accuse l’Alberta de faire de la politique dans le débat sur la péréquation. Le premier ministre Jason Kenney menace de cesser de verser des milliards de dollars au régime fédéral de péréquation si le Québec n’autorise pas le passage de nouveaux oléoducs sur son territoire, en vue d’exporter le pétrole albertain. En mêlée de presse mercredi matin, le ministre des Finances du Québec, Eric Girard, a tenu à préciser qu’il n’y a aucun lien entre un éventuel oléoduc et la péréquation. Selon lui, le gouvernement albertain fait de la politique avec cet enjeu. Rappelons que François Legault et Jason Kenney ont croisé le fer récemment sur la question de la péréquation. Le premier ministre caquiste a affirmé que le Québec avait droit à la péréquation et que l’Alberta ne peut changer cette disposition de la Constitution unilatéralement.