Le maire d’Ottawa annonce publiquement son homosexualité

Le maire d'Ottawa, Jim Watson
Photo: Justin Tang La Presse canadienne Le maire d'Ottawa, Jim Watson

Le maire d’Ottawa Jim Watson a décidé de sortir du placard en annonçant publiquement son homosexualité dans une lettre ouverte publiée samedi dans le quotidien Ottawa Citizen.

Le politicien a fait son entrée au conseil municipal il y a près de 30 ans. Il affirme qu’il s’agissait d’une grande erreur de ne pas avoir fait son « coming out avant ».

L’article commence par une déclaration qui va droit au but : « Je suis gai, voilà je l’ai dit, ou plutôt je l’ai écrit ».

Jim Watson reconnaît qu’il lui a fallu près de quatre décennies pour en arriver là, mais que mieux vaut tard que jamais.

Le politicien aujourd’hui âgé de 58 ans souligne qu’à l’époque de son adolescence, il n’y avait pas de ressources comme aujourd’hui pour les jeunes qui étaient confus ou se questionnaient sur leur orientation sexuelle. Malgré une carrière dans l’oeil du public, M. Watson dévoile qu’il était un jeune timide et solitaire.

Il avait confié la chose à seulement deux amis proches au fil des ans, quoiqu’il pense que sa famille avait des soupçons sans jamais aborder le sujet.

En 2014, le maire avait fait flotter le drapeau arc-en-ciel à l’hôtel de ville d’Ottawa en appui aux athlètes qui craignaient de se rendre aux Jeux olympiques de Sotchi en raison de l’attitude homophobe du gouvernement russe. Selon lui, c’est l’un des déclencheurs de sa décision d’annoncer son homosexualité.

Un utilisateur de Twitter avait écrit qu’il ne voterait pas pour M. Watson après ce geste. Le maire avait alors répliqué : « si quelqu’un a cette opinion, alors je ne veux vraiment pas son vote ».

L’autre incident est survenu à la suite d’un défilé de la Fierté à Ottawa. Quelqu’un lui avait alors demandé s’il avait participé au « défilé des pédés ».

Plusieurs ont exprimé samedi leur appui au maire Watson.

« Paroles courageuses qui, j’en suis certain, inspireront les citoyens d’Ottawa — et tous les Canadiens — à se sentir libres d’être eux-mêmes. Merci de partager votre histoire avec nous, Jim », a écrit le premier ministre fédéral Justin Trudeau sur son compte Twitter.

L’ancien député néodémocrate Svend Robinson, qui avait été l’un des premiers politiciens à reconnaître son homosexualité dans les années 1980, a félicité Jim Watson.

« C’est tout un parcours. Je suis si heureux que tu partages ta vérité avec tout le monde. Je te souhaite une bonne célébration de la Fierté, cette année. Sache que plusieurs d’entre nous t’applaudissent partout au pays et te souhaitent amour et paix. »

Le maire de Toronto, John Tory, lui a aussi rendu hommage.

« Jim Watson a passé sa vie à aider les autres et il continue de le faire aujourd’hui. Je suis si fier de l’appeler mon ami. Ottawa est chanceuse de l’avoir », a-t-il écrit.