Un autre Canadien a été arrêté en Chine

Affaires mondiales Canada a déclaré qu’il ne divulguera aucun autre renseignement au sujet de la détention de ce Canadien en raison de la Loi sur la protection des renseignements personnels.
Photo: Fred Dufour Associated Press Affaires mondiales Canada a déclaré qu’il ne divulguera aucun autre renseignement au sujet de la détention de ce Canadien en raison de la Loi sur la protection des renseignements personnels.

Un autre Canadien a été arrêté en Chine, a indiqué Affaires mondiales Canada samedi.

La personne, dont l’identité n’a pas été dévoilée, a été arrêtée à Yantai, une ville située dans l’est de la Chine.

Des représentants canadiens ont pu fournir des services consulaires à ce détenu.

Dans un courriel transmis vendredi, Affaires mondiales Canada déclare qu’il ne divulguera aucun autre renseignement au sujet de la détention de ce Canadien en raison de la Loi sur la protection des renseignements personnels.

Le ministère refuse de dire si cette détention est liée à l’arrestation de sept enseignants et neuf étudiants étrangers par les autorités chinoises en lien avec une prétendue affaire de drogue dans l’est du pays.

La police de la ville de Xuzhou a indiqué à l’Associated Press que trois Chinois avaient également été incarcérés dans cette affaire. Xuzhou est située à environ 600 km de Yantai.

L’ambassade britannique a annoncé vendredi qu’elle fournissait une assistance consulaire à quatre citoyens britanniques qui figurent parmi les personnes arrêtées.

Les autorités chinoises n’ont pas précisé l’endroit où travaillaient les enseignants, mais l’école de langue Education First a exprimé ses regrets pour un incident lié à la drogue et a déclaré qu’elle coopérait avec les autorités.

Education First a déclaré dans un courriel à la Presse canadienne qu’elle ne pouvait pas confirmer la nationalité des personnes qui ont été placées en détention.