Réjean Hébert briguera l’investiture libérale dans Longueuil–Saint-Hubert

L’ex-ministre péquiste Réjean Hébert
Photo: Jacques Nadeau Le Devoir L’ex-ministre péquiste Réjean Hébert

La réflexion de l’ex-ministre péquiste Réjean Hébert est terminée. Celui-ci doit annoncer mardi qu’il briguera l’investiture libérale dans la circonscription de Longueuil — Saint-Hubert. M. Hébert est présentement le doyen de l’École de santé publique de l’Université de Montréal.

Son possible passage chez les libéraux de Justin Trudeau avait fait sursauter plusieurs indépendantistes lorsqu’il avait été révélé il y a environ un mois. Certains l’avaient qualifié d’opportuniste et de désespéré.

M. Hébert avait alors confirmé au Devoir qu’il envisageait de sauter dans l’arène fédérale pour faire avancer le dossier des soins à domicile. « Je ne suis pas un politicien de carrière, je suis un politicien de projets », avait-il expliqué en entrevue, tout en rappelant qu’il s’était présenté sur la scène provinciale en 2012 pour travailler sur le dossier du financement des soins à domicile et de la prévention des maladies chroniques.

Médecin en gériatrie, l’ex-ministre de la Santé avait été élu en 2012 pour le Parti québécois, qui avait alors formé un gouvernement minoritaire. Il avait été battu en 2014.