Justin Trudeau sollicite... Pascal Bérubé pour financer sa campagne

<p>Le chef péquiste Pascal Bérubé a eu la surprise de recevoir une lettre signée par Justin Trudeau à son bureau de circonscription à Matane. D’autres souverainistes ont fait état dans les médias sociaux du fait qu’ils avaient reçu cette même lettre.</p>
Photo: Jacques Nadeau Le Devoir

Le chef péquiste Pascal Bérubé a eu la surprise de recevoir une lettre signée par Justin Trudeau à son bureau de circonscription à Matane. D’autres souverainistes ont fait état dans les médias sociaux du fait qu’ils avaient reçu cette même lettre.

Justin Trudeau a sollicité le chef du Parti québécois Pascal Bérubé... pour l’inviter à contribuer à la caisse du Parti libéral du Canada en prévision de la prochaine campagne électorale fédérale.

La situation insolite s’est produite alors que le Parti libéral du Canada a fait parvenir des lettres signées par Justin Trudeau à certains électeurs du Québec pour obtenir du financement en prévision de la prochaine campagne électorale fédérale. Et le chef péquiste Pascal Bérubé a eu la surprise de recevoir cette lettre signée par Justin Trudeau à son bureau de circonscription à Matane. La lettre est même en partie personnalisée, puisqu’il y est appelé Pascal, a-t-il souligné en entrevue.

 

 

« Au mois d’octobre, le Canada devra prendre une décision importante. Votre contribution d’aujourd’hui nous aidera à rassembler les Canadiens et à défendre l’avenir meilleur dans lequel nous croyons tous profondément », écrit le chef libéral dans sa missive.

« Je n’ai jamais vu une telle chose. Jamais. Habituellement les formations politiques vont d’abord cibler les membres qu’ils ont pour financer ou pour renouveler [leur financement], mais de faire ça de façon générale... Je n’ai jamais vu une telle chose », s’est exclamé M. Bérubé. D’autres souverainistes ont fait état dans les médias sociaux du fait qu’ils avaient reçu cette même lettre de Justin Trudeau. Certains en ont rigolé, en se demandant où donc le Parti libéral du Canada avait trouvé sa liste d’envoi, puisqu’ils n’ont jamais été sympathisants du PLC.

La Presse canadienne a posé la question au Parti libéral du Canada, qui affirme que cette lettre a circulé « partout au pays » et que le PLC s’assure de respecter la protection des renseignements personnels des gens. « Les partis et leurs chefs ont souvent recours à des lettres de financement comme celle-ci pour communiquer avec davantage de Canadiens afin d’amasser les dons nécessaires à l’approche d’une campagne importante. Cette lettre a été circulée partout au pays et dans les deux langues officielles », a répondu le PLC.

« La protection des renseignements personnels des Canadiennes et des Canadiens avec qui nous entrons en contact dans le cadre de ce travail demeure la priorité absolue du Parti libéral du Canada, et ce, dans toutes les opérations, activités d’organisation et communications », a-t-on ajouté.