Le Canada suspend les activités de son ambassade au Venezuela

La ministre canadienne des Affaires étrangères, Chrystia Freeland
Photo: Tijana Martin La Presse canadienne La ministre canadienne des Affaires étrangères, Chrystia Freeland

Le Canada suspend les activités de son ambassade au Venezuela, a annoncé la ministre des Affaires étrangères Chrystia Freeland.

Dans un communiqué publié dimanche, Mme Freeland a reproché « au régime illégitime de Nicolás Maduro » de prendre des mesures « pour limiter la capacité des ambassades étrangères à fonctionner au Venezuela, en particulier celles qui préconisent le rétablissement de la démocratie au Venezuela ».

Mme Freeland a dit que les diplomates canadiens ne seront plus en mesure d’obtenir une accréditation diplomatique des autorités en place à la fin du mois et que leurs visas expireront.

« Par conséquent, nous n’avons d’autre choix que de suspendre temporairement nos activités à l’ambassade du Canada au Venezuela, et ce, dès maintenant », signale la ministre canadienne.

Elle a aussi indiqué que le statut des diplomates vénézuéliens nommés par le régime Maduro se trouvant au Canada faisait l’objet d’une évaluation.

En attendant la reprise des activités, Mme Freeland a indiqué que le Canada continuait à offrir des services consulaires à ses citoyens au Venezuela par l’intermédiaire de l’ambassade du Canada en Colombie, à Bogota.

Le Canada fait partie d’un groupe de pays qui ont reconnu le principal adversaire de Maduro, Juan Guaidó, comme le président par intérim du pays.