Les libéraux jettent les bases de la ratification du nouvel ALENA

<p>La ministre Affaires étrangères, Chrystia Freeland, a présenté à la Chambre des communes une motion de voies et moyens visant à jeter les bases de l’adoption du nouveau pacte.</p>
Photo: Graham Hughes Archives La Presse canadienne

La ministre Affaires étrangères, Chrystia Freeland, a présenté à la Chambre des communes une motion de voies et moyens visant à jeter les bases de l’adoption du nouveau pacte.

Le gouvernement fédéral a franchi lundi un pas de plus vers la ratification du nouvel accord de libre-échange nord-américain par le Parlement (ALENA). La ministre Affaires étrangères, Chrystia Freeland, a présenté à la Chambre des communes une motion de voies et moyens visant à jeter les bases de l’adoption du nouveau pacte.

Selon Mme Freeland, la levée complète des tarifs américains sur l’acier et l’aluminium importés du Canada a ouvert la voie à l’approbation officielle du nouvel accord. Elle a affirmé que le Canada irait de pair avec les États-Unis en ratifiant l’accord, dans la mesure du possible.

Mme Freeland dit qu’elle rencontrera bientôt ses collègues du cabinet pour les tenir au courant des projets de législation nécessaires à la ratification du nouveau pacte commercial continental signé en novembre par le Canada, les États-Unis et le Mexique.

Le vice-président américain, Mike Pence, sera de passage à Ottawa, jeudi. Il devrait discuter avec le premier ministre Justin Trudeau et Mme Freeland sur la voie législative à suivre dans chacun des deux pays.