Un nouveau parti indépendantiste?

Ottawa — L’élection fédérale d’octobre pourrait compter un second parti indépendantiste, s’il n’en tient qu’à un groupe de militants souverainistes. Ces derniers ont déposé 425 signatures auprès d’Élections Canada afin de faire enregistrer le Parti pour l’indépendance du Québec. « Ce nouveau parti sera voué exclusivement et entièrement à la promotion de l’indépendance du Québec. […] Il offrira une alternative aux tergiversations, au double langage et à l’ambivalence entretenue par le Bloc québécois », plaident ses instigateurs, qui étaient des partisans de l’ex-chef bloquiste Martine Ouellet et de l’aspirant candidat à la chefferie Jean-Jacques Nantel, qui n’a pas réussi à se qualifier — faute d’avoir suffisamment de signatures — pour rivaliser avec la candidature d’Yves-François Blanchet. Élections Canada doit cependant valider la demande de création de parti et ses règles interdisent que le nom d’un parti comporte le terme « indépendant » ou tout « autre mot susceptible d’être confondu avec lui ».