Scheer veut imposer une peine minimale de 5 ans aux agresseurs d’enfants

Delson — Le chef conservateur, Andrew Scheer, reprend là où s'était arrêté son prédécesseur, Stephen Harper, en matière de justice et annonce qu’il imposera une peine minimale de cinq ans d’emprisonnement à tout individu coupable « de grave agression sexuelle contre un enfant ». De passage à Delson, en Montérégie, jeudi, M. Scheer a présenté le tout comme une mesure pour combattre la violence contre les enfants, bien qu’il s’agisse d’une disposition qui surviendrait après que de tels gestes de violence eurent été posés. Les peines minimales ont été contestées avec succès à quelques reprises devant les tribunaux ; la Cour d’appel du Québec et même la Cour suprême ont jugé inconstitutionnelle l’imposition d’une peine minimale dans certains dossiers.