Des milliards pour les Premières Nations

Les libéraux de Justin Trudeau profitent du dernier budget de leur mandat pour se montrer à nouveau sensibles à la cause des Premières Nations. Ils y débloquent plus de 4,5 milliards de dollars sur cinq ans pour favoriser notamment l’accès à l’eau potable, aux services de santé et à l’éducation. Le budget 2019-2020 contient 739 millions de dollars supplémentaires sur cinq ans et 185 millions annuellement par la suite afin de procéder à des réparations urgentes des réseaux d’aqueduc et ainsi améliorer l’accès à l’eau potable au sein des communautés des Premières Nations. Ottawa prévoit également 1,2 milliard de dollars sur trois ans pour aider les enfants des Premières Nations à accéder à différents services, comme de l’orthophonie, du soutien à l’enseignement, des équipements médicaux et des services en santé mentale. Le gouvernement Trudeau débloque 333 millions sur cinq ans et 115 millions lors des années suivantes pour permettre la mise en oeuvre d’un projet de loi qu’il a déposé en février dernier visant à restituer, revitaliser, conserver et renforcer les langues autochtones. Cet argent soutiendra par ailleurs le projet de bureau de commissaire aux langues autochtones. Le budget contient aussi des sommes récurrentes réservées à la protection contre les incendies, à l’intervention en cas d’urgence ou encore au soutien des Premières Nations qui veulent mener des recherches et élaborer leurs revendications particulières. Les quelque 4,5 milliards d’argent frais contenus dans le budget 2019-2020 s’ajoutent aux 16,8 milliards annoncés depuis l’arrivée au pouvoir des libéraux en 2015.