En bref - Départ de Clark

Ottawa — Joe Clark a mis un terme à sa longue carrière parlementaire, hier, en regrettant amèrement l'union de son Parti progressiste-conservateur avec l'ancienne Alliance canadienne.

Le plus ancien des ex-conservateurs a passé sa dernière journée à la Chambre ayant marqué la majeure partie de sa vie. Âgé de 64 ans, M. Clark a quitté le nouveau Parti conservateur du Canada et il ne cherchera pas à être réélu. Les députés fédéraux mettent un terme à leurs travaux à l'occasion d'une pause d'une semaine, aujourd'hui, et ils ne devraient pas les reprendre avant l'automne prochain, le premier ministre Paul Martin devant selon toute vraisemblance annoncer le 23 mai la tenue d'élections, le 28 juin. Plusieurs hommages ont été rendus à M. Clark, hier. La voix brisée par l'émotion, l'ancien chef conservateur a lui-même remercié pour leur soutien son épouse, Maureen McTeer, et sa fille, Catherine, qui prenaient toutes deux place sur la tribune publique. La vice première-ministre, Anne McLellan, a loué M. Clark pour avoir mené la croisade canadienne afin de mettre fin au régime d'apartheid en Afrique du Sud, pendant qu'il était ministre des Affaires étrangères.