En bref - Prévenir le coup!

Le gouvernement conservateur de la Nouvelle-Écosse a déposé un projet de loi qui obligera les sociétés pétrolières à avertir les consommateurs deux jours à l'avance lorsque les prix de l'essence augmenteront, et le Nouveau-Brunswick songe à une mesure similaire. Le ministre des Services de la N.-É., Barry Barnett, a affirmé qu'un comité législatif enquêtera également sur les raisons des prix élevés de l'essence.

En donnant un avertissement à l'avance, le ministre indique que les sociétés pétrolières devront expliquer pourquoi la hausse annoncée est nécessaire. Le projet de loi donne aussi à la province l'autorité de créer un système de réglementation complet, si nécessaire. Mais M. Barnett a admis que cette action ne se traduira pas par une réduction des prix à la pompe. Le ministre, qui souhaite l'entrée en vigueur de la loi le 1er juin, a précisé que les sociétés prises en défaut risqueront une amende maximum de 500 000 $.