Netflix ne retirera pas de son film «Bird Box» les images de Lac-Mégantic

Au moins deux oeuvres de la plateforme canadienne de Netflix, dont le grand succès «Bird Box», avec Sandra Bullock, utilisent brièvement les images de la tragédie de 2013.
Photo: Paul Chiasson La Presse canadienne Au moins deux oeuvres de la plateforme canadienne de Netflix, dont le grand succès «Bird Box», avec Sandra Bullock, utilisent brièvement les images de la tragédie de 2013.

Malgré une demande de la mairesse de Lac-Mégantic, Netflix refuse de retirer de son film Bird Box les images de l’explosion qui a coûté la vie à 47 personnes dans cette ville en 2013.

La mairesse Julie Morin a soutenu dans un communiqué qu’elle avait parlé à un représentant du géant de la diffusion en continu : on l’a seulement assurée que Netflix travaillerait avec ses partenaires pour que les images ne soient plus utilisées dans de futures productions.

Au moins deux oeuvres de la plateforme canadienne de Netflix, dont le grand succès Bird Box, avec Sandra Bullock, utilisent brièvement les images de la tragédie de 2013 — l’explosion du convoi pétrolier. Mme Morin déclarait à La Presse canadienne cette semaine qu’elle souhaitait que Netflix revoie son catalogue et supprime ces douloureuses images.

La mairesse soutient jeudi qu’à la suite de son entretien avec un représentant de Netflix, elle est convaincue que l’entreprise est sensible au deuil de ses concitoyens, dont beaucoup souffrent de stress post-traumatique.

La compagnie qui a vendu les séquences d’archives de Lac-Mégantic à une autre production de Netflix, Travelers, se dit quant à elle attristée par le fait que des images de la tragédie aient été utilisées à des fins de divertissement.

La société Pond5 indique dans un communiqué que les scènes de la tragédie ont été sorties de leur contexte. L’entreprise soutient qu’elle contacte tous les clients qui ont acheté des images similaires pour s’assurer qu’ils étaient conscients de leur caractère délicat.