Blindés à l’Arabie saoudite: Daniel Turp veut voir le contrat

Ottawa — Daniel Turp ne baisse pas les armes, dans sa cavale contre la décision d’Ottawa d’approuver la vente de blindés à l’Arabie saoudite. Il tentera de dévoiler au grand jour le fameux contrat de cette vente, par le truchement d’une plainte au commissaire à l’accès à l’information. Des étudiants du professeur de l’Université de Montréal ont demandé de voir le contrat — en vain — à deux reprises. Le fédéral a rétorqué qu’il ne pouvait le rendre public, invoquant des exemptions de la Loi sur l’accès à l’information protégeant la défense nationale et la compétitivité d’institutions fédérales. Or, Daniel Turp trouve « terrible qu’on refuse l’information, alors que le premier ministre commence à invoquer lui-même le contrat ». Justin Trudeau assure qu’il étudie ses options pour réprimander le régime saoudien, à la suite de la disparition du journaliste Jamal Kashoggi. M. Trudeau argue cependant qu’annuler le contrat de blindés coûterait « des milliards ».