La Cour d’appel donne raison à Doug Ford

Toronto — Le plus haut tribunal de l’Ontario a rétabli mercredi l’application d’une loi qui réduit de près de moitié la taille du conseil municipal de Toronto. Un tribunal inférieur avait tranché la semaine dernière que cette loi violait les droits à la liberté d’expression des candidats et des électeurs et avait rétabli le nombre d’arrondissements torontois jusqu’au lendemain du scrutin du 22 octobre. Maintenant que la province a obtenu la suspension demandée, le personnel de la ville commencera à planifier une élection basée sur le modèle des 25 conseillers, plutôt que 47. Doug Ford, lui-même un ancien conseiller municipal et candidat déçu à la mairie de Toronto, n’avait pas annoncé son intention de présenter un tel projet de loi pendant la campagne électorale au printemps dernier.