Les libéraux fédéraux perdent une députée au profit des conservateurs

La députée d’Aurora-Oak Ridges-Richmond Hill, Leona Alleslev
Photo: Adrian Wyld Archives La Presse canadienne La députée d’Aurora-Oak Ridges-Richmond Hill, Leona Alleslev

La députée libérale Leona Alleslev a traversé le plancher de la Chambre des communes en pleine rentrée parlementaire, lundi, pour se joindre à l’opposition conservatrice.

Celle qui représente la circonscription ontarienne d’Aurora–Oak Ridges–Richmond Hill, en banlieue de Toronto, se dit « vivement préoccupée par l’avenir du pays » et ces temps « d’instabilité mondiale ». Elle estime que le Canada a besoin d’un leadership fort sur les questions économiques et les affaires étrangères.

Elle avait remporté l’élection fédérale de 2015 par une marge de 1093 voix contre son rival conservateur.

Mme Alleslev soutient que le monde a changé depuis son élection comme libérale.

« Le gouvernement doit être défié ouvertement, mais pour moi critiquer le gouvernement comme libérale minerait le gouvernement et serait un déshonneur selon mon code de conduite », a-t-elle dit.

« Après une réflexion délibérée et attentive, aujourd’hui je dois quitter les banquettes du gouvernement pour prendre place parmi mes collègues conservateurs sous le leadership fort d’Andrew Scheer », a-t-elle ajouté.

Elle estime que le Parti conservateur a une meilleure maîtrise des enjeux urgents pour les Canadiens et la volonté de les régler.

Le chef conservateur a accueilli cette nouvelle membre du caucus conservateur en lui donnant le titre de porte-parole pour la sécurité mondiale et a invité les libéraux déçus à se joindre à son parti.