ALENA: Chrystia Freeland est de retour à Washington

<p>Chrystia Freeland et Robert Lighthizer se sont retirés de la table de négociations, au terme de deux semaines de négociations intenses et productives, mais ultimement infructueuses.</p>
Photo: Galit Rodan La Presse canadienne

Chrystia Freeland et Robert Lighthizer se sont retirés de la table de négociations, au terme de deux semaines de négociations intenses et productives, mais ultimement infructueuses.

La ministre canadienne des Affaires étrangères est de retour à Washington mardi pour la poursuite des négociations sur la nouvelle mouture de l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA).

Chrystia Freeland se rendra ensuite assister à la réunion du caucus libéral à Saskatoon, en Saskatchewan.

Le négociateur américain Robert Lighthizer était à Bruxelles lundi pour des discussions avec l’Union européenne — des pourparlers préliminaires qui devraient reprendre cet automne.

Mme Freeland et M. Lighthizer se sont retirés de la table de négociations vendredi, au terme de deux semaines de négociations intenses et productives, mais ultimement infructueuses.

Ottawa et Washington essaient d’en venir à un accord qui pourrait être présenté au Congrès américain avant la fin du mois. Le Canada se joindrait à l’entente préliminaire intervenue entre les États-Unis et le Mexique le mois dernier.

Des désaccords subsistent sur les enjeux clés des produits laitiers, de l’exception culturelle et du mécanisme de règlement des différends — le chapitre 19 de l’actuel ALENA.