Maxime Bernier critique son parti et son chef sur le dossier de l’immigration

Le député conservateur de la Beauce, Maxime Bernier
Photo: Adrian Wyld Archives La Presse canadienne Le député conservateur de la Beauce, Maxime Bernier

Alors que les conservateurs à Ottawa se préparaient mercredi matin à annoncer leur politique en immigration, Maxime Bernier s’en est remis, encore une fois, à Twitter pour critiquer sa formation politique.

Le député conservateur a aussi écorché au passage son chef Andrew Scheer.

Dans un gazouillis lancé moins d’une heure avant la conférence de presse à Ottawa de deux de ses collègues, M. Bernier s’est plaint du sort qu’il a subi quand il a parlé de diversité et d’immigration, la semaine dernière.

« Ainsi donc, après m’avoir désavoué la semaine dernière et m’avoir dit de fermer ma gueule, mes collègues viennent de se rendre compte que les Canadiens considèrent ce sujet important et veulent en entendre parler ? Bel exemple de leadership fort ! » a-t-il écrit.

   

Les députés Michelle Rempel et Gérard Deltell étaient à Ottawa mercredi pour annoncer une tournée pancanadienne sur la nouvelle politique des conservateurs en matière d’immigration qui se veut « responsable, positive et accueillante ». Les deux élus n’ont pas voulu dire si leur parti préconisait une baisse des seuils en immigration.

Questionnée sur cette nouvelle sortie de M. Bernier, Mme Rempel a dit que son collègue avait un choix à faire. « Est-ce qu’il veut qu’Andrew Scheer gagne ou que Justin Trudeau gagne ? » a-t-elle demandé en suggérant qu’il devrait peut-être accepter les demandes d’entrevue des journalistes.

La semaine dernière, le chef conservateur a désavoué Maxime Bernier. Dans un communiqué, puis au cours d’un point de presse convoqué pour exprimer de vive voix sa réaction, M. Scheer a assuré qu’il ne partageait pas les opinions de M. Bernier et a rappelé que celui-ci n’a aucun rôle officiel au sein de son caucus.

Les deux hommes s’étaient affrontés dans une course à la direction l’an dernier. M. Bernier a fini par concéder la victoire à M. Scheer au 13e tour. Plus de 49 % des militants continuaient à appuyer le Beauceron et un peu plus de 50 % s’étaient tournés vers son adversaire.

Ces militants se réunissent en congrès à Halifax jeudi.