Hausse du nombre de demandeurs d’asile entrés de façon irrégulière en juillet

Un policier accueille des demandeurs d’asile qui ont franchi la frontière de manière irrégulière en empruntant le chemin Roxham.
Photo: Charles Krupa La Presse canadienne Un policier accueille des demandeurs d’asile qui ont franchi la frontière de manière irrégulière en empruntant le chemin Roxham.

Le nombre de demandeurs d’asile ayant traversé la frontière entre le Canada et les États-Unis de façon irrégulière a augmenté en juillet, après deux mois de déclin.

Selon des données récemment publiées par le gouvernement fédéral, 1634 migrants irréguliers ont été appréhendés le mois dernier par la Gendarmerie royale du Canada (GRC) alors qu’ils tentaient d’entrer en sol canadien sans passer par un poste frontalier officiel.

C’est 371 personnes de plus qu’en juin.

Le nombre de demandeurs d’asile entrés de manière irrégulière au Canada était en baisse depuis le mois de mai, une tendance que le fédéral avait attribuée à ses efforts pour faire comprendre aux migrants potentiels que franchir la frontière canado-américaine ailleurs qu’à un poste frontalier officiel n’était pas un laissez-passer pour s’installer au Canada.

En dépit de la hausse enregistrée en juillet, les chiffres des derniers mois demeurent plus bas que ceux de mars et d’avril, et correspondent à la moitié du nombre de personnes qui sont arrivées au pays de façon irrégulière en juillet 2017.

Jusqu’à présent cette année, 12 378 personnes sont entrées au Canada de façon irrégulière et ont présenté des demandes d’asile.